Foot - Coupe de France : le PSG conserve son titre à l'arraché face à Angers

Foot / Foot - Coupe de France : le PSG conserve son titre à l'arraché face à Angers

Publié le 27 Mai 2017 à 23H28, Mis à jour le 27 Mai 2017 à 23H31

Le PSG a remporté sa troisième Coupe de France consécutive grâce à un but en toute fin de match face à Angers (1-0).

90e minute. Serge Aurier prend son couloir droit. Son centre est repoussé en corner par Romain Thomas. La tribune des supporters du PSG pousse plus fort, elle y croit à cet ultime corner. Di Maria pose le ballon au sol. Le speaker annonce le temps additionnel: deux minutes. L'Argentin tire le corner au premier poteau et Issa Cissokho, mis sous pression par Blaise Matuidi, marque contre son camp. Les supporters parisiens exultent. Les Angevins, si solides défensivement jusqu'ici, sont K.O. debout.

L'arbitre siffle la fin du match et les joueurs d'Angers, qui avaient tout fait pour faire douter le PSG, s'effondrent sur la pelouse du Stade de France. Paris a remporté la 100e édition de la Coupe de France. En deuxième période, les Parisiens ont dominé sans jamais réussir à faire céder le bloc angevin durant 44 minutes.

Lors de la première période, le héros a clairement été Alexande Letellier, le gardien angevin. Sans lui, le PSG aurait pu entrer aux vestiaires, à la mi-temps, avec un avantage conséquent. Mais Letellier a tout repoussé. La frappe d'Aurier (9e), la tentative de Matuidi (11e), la tête de Cavani (13e) et un nouveau tir de Cavani (15e). À la suite de cette intervention, la tribune abritant les supporters du SCO, qui se trouvait dans le dos de Letellier, a d'ailleurs acclamée le portier. Quand Letellier n'a pas fait de miracle, les Parisiens ont manqué de précision à l'image de Di Maria (2e), Draxler (19e) ou Aurier (45e). Même s'ils ont été dominés, les Angevins ont eu quelques opportunités. La plus bellé Cette frappe puissante de 25 mètres de Nicolas Pépé qui est venu fracasser la base du poteau gauche d'Alphonse Areola, le gardien parisien, qui n'a même pas eu le temps d'esquisser un mouvement (27e).

Paris s'est imposé, mais les supporters du SCO ont rendu hommage à leurs joueurs avec un magnifique clapping en fin de rencontre. Le PSG, lui, a conclu sa saison sur un doublé, en remportant les deux Coupes nationales. C'est moins bien que les deux dernières saisons, mais la fête avec la tribune de supporters parisiens montrait que les déceptions en Ligue 1 et en Ligue des champions ont été (en partie) oubliées grâce à cette victoire.

Le speaker du Stade de France a, dans un premier temps, annoncé Edinson Cavani comme buteur sur le corner de Di Maria. Mais c'est bien le défenseur angevin Issa Cissokho qui a trompé son propre gardien dans les ultimes secondes du temps règlementaire. Cavani n'a pas égalé le record de 50 buts inscrits par Ibrahimovic avec le PSG l'an passé (49 cette saison). Mais l'Uruguayen n'en a pas moins réalisé une saison exceptionnelle. En début d'exercice, les sceptiques se demandaient s'il avait les épaules pour compenser le départ du géant suédois. Il a répondu sur le terrain, en marquant, match après match. Ce samedi soir, il n'a pas été efficace, mais il a eu le mérite de ne jamais abandonner. Même s'il n'a pas marqué, il reste l'une des satisfactions de la saison cahoteuse du PSG.

Nous vous recommandons